Le lac Toba, notre première étape sur Sumatra

Le lac Toba, notre première étape sur Sumatra

Afin de débuter tout en douceur l’Indonésie et en particulier l’île de Sumatra, nous décidons d’aller passer quelques jours sur le lac Toba, le plus grand lac d’Asie du Sud Est mais aussi le plus grand lac volcanique du monde!

Après notre escale aux Cameron Highlands, nous sommes retournés sur l’île de Penang pour retrouver Katia et prendre notre vol Air Asia pour rejoindre la capitale de l’île de Sumatra, Medan. Le vol se passe sans encombre et nous arrivons au nouvel aéroport de Medan où, après un petit interrogatoire aux douanes, nous sommes convoqués dans le bureau du responsable ! La raison : nous n’avons pas de billet retour. S’en suit un interrogatoire sur notre parcours précis en Indonésie, le temps que nous restons, etc pour au final nous dire que nous pouvons bénéficier d’un visa gratuit de 30 jours, sans extension possible! Le responsable voulait en fait simplement vérifier que nous n’avions pas besoin de plus de 30 jours sur place car ce visa, tout nouveau, ne peut être prolongé. Un peu maladroite et agressive comme méthode mais nous sommes finalement bien contents de ne pas devoir payer les 35 USD habituellement demandés!

Nous sortons de l’aéroport, il est 22h, et voulons prendre un bus pour rejoindre le centre de Medan. Près des bus, une personne nous aborde et nous propose de nous déposer à l’endroit de notre choix à Medan pour 70 000 Rp (un peu moins de 4,50 €). Nous acceptons finalement car cela revient moins cher que le bus puis un autre transport jusqu’à notre hôtel. Un peu de stress car l’on ne sait jamais comment ce genre de trajet va se passer. Au final tout aura bien été, notre chauffeur aura été sympa et aura juste demandé une commission à l’hôtel, en vain!

Dès le lendemain matin, direction donc le lac Toba depuis le centre de Medan. L’hôtel nous ayant fait des propositions de prix vraiment trop élévées, que ce soit pour le trajet jusque la gare de bus ou pour le Lac Toba, nous décidons d’aller sur la route principale pour trouver un moyen d’aller à la gare de bus située à plus de 6km. Dès notre arrivée, un opelet (sorte de taxi collectif avec un plafond bien trop bas pour nos tailles d’européens!) nous interpelle pour nous emmener à notre destination ! Parfait, le trajet coûte une misère (moins d’1 € pour nous 2) et nous économise une longue marche sous une chaleur étouffante. Arrivés à la station de bus, les gens nous sautent dessus pour nous proposer la destination de Parapat, point d’accès au Lac Toba. Les prix des transports ont un peu augmenté cette année à cause de l’augmentation des prix du carburant en Indonésie. Nous essayons de négocier mais comprenons que ce sera impossible et montons donc dans un bus qui, après le « luxe » des bus malaisiens, nous ramène les pieds sur terre : banquette de 6 places à l’arrière, sinon c’est 2 mini places à gauche et 3 mini places à droite, pas de climatisation, tout le monde fume dans le bus, la musique à fond et surtout un chauffeur qui pendant une heure aura passer plus de temps à contre-sens à doubler tout le monde que sur la voie normale! Après 3h30 de trajet, le chauffeur s’arrête car il y a un problème au moteur. Après plusieurs minutes à tenter de le réparer, c’est reparti pour la dernière heure. Nous arrivons finalement à Parapat à 15h30 pour prendre notre dernier trajet de la journée, un ferry pour l’île de Samosir, située sur le Lac Toba.

Lac Toba 7

Le lac Toba depuis le ferry

Nous trouvons un petit hôtel super agréable avec une terrasse au bord du lac et pouvons enfin profiter du calme des lieux avec en prime un superbe coucher de soleil.

Le lendemain, pas de réveil et pas grand chose de prévu au programme. Après un excellent petit-déjeuner, nous décidons de rejoindre la ville de Tomok à quelques kilomètres, à pied. En chemin, nous répondrons à deux questionnaires d’étudiantes indonésiennes cherchant à pratiquer l’anglais. Décidemment, en Asie, c’est vraiment une habitude ce genre d’échanges avec des étudiants sous la forme de questions/réponses. C’est aussi l’occasion de se livrer à une bonne séance photo à la fin!

Lac Toba interview

A Tomok, nous nous serons promenés sur le marché bien vide (ici il n’y a presque pas de touristes mais pourtant une bonne centaine de boutiques proposant les mêmes souvenirs… assez triste pour les commerçants) et aurons visité la tombe du Roi Sidabutar.

Lac Toba eglise

Lac Toba buffles

Lac Toba enfants 2

Lac Toba tombe du roi Tomok

Pour le retour sur Tuk-Tuk (la ville où nous logeons sur l’île de Samosir), nous décidons de tenter le stop. Après quelques échecs, une famille nous prendra et fera même un détour pour nous déposer à notre hôtel. Le père de famille était super content de nous conduire et nous nous quitterons avec une petite photo de groupe!

Le second jour sur l’île, nous décidons de louer des motos pour en faire le tour, ou tout du moins une partie. Au programme, les chaises en pierre d’Ambarita, un lieu où se réunissaient les anciens et responsables du village afin de juger les malfaiteurs qui étaient ensuite amenés à un autre endroit ligotés, les yeux bandés, pour être décapités! Mais aussi les sources d’eau chaude du lac : plusieurs restaurants ont créé des bassins d’eau naturellement brûlante. L’eau était tellement chaude qu’il nous était quasiment impossible de nous baigner! La vue sur le lac depuis la montagne d’où sortent les sources d’eau chaude était vraiment magnifique. Nous avons ensuite rejoint le lac Sidihoni, situé sur l’île de Samosir, elle-même située sur le Lac Toba. C’est l’occasion de voir que les enfants indonésiens sont aussi joyeux que ceux des autres pays asiatiques! Puis le chemin retour vers Tuk-Tuk n’aura pas été de tout repos. Ce qui devait être une route s’est finalement avérée être un chemin totalement défoncé, avec des pierres, des passages boueux interminables!!! Nous aurons été récompensé par une superbe vue sur le Lac Toba depuis les hauteurs de l’île.

Lac Toba maisons batak

Maisons traditionnelles des Bataks, l’éthnie locale

Lac Toba Stone Chairs 2

Lac Toba Stone Chairs 1

Les chaises en pierre d’Ambarita

Source d'eau chaude Lac Toba

Les sources d’eau chaude

Lac Sidihoni

le lac Sidihoni

Lac Toba enfants 1

Quelques enfants croisés sur la route

Lac Toba 1

Lac Toba 4

Lac Toba 5

Lac Toba 6

Lac Toba 2

Quelques vues sur le lac Toba

Dernière soirée sur le Lac Toba et nouveau repas succulent au restaurant de notre hôtel. Demain, nous prenons la direction de Berastagi, ville assez animée en ce moment car l’un des deux volcans à proximité, le Gunung Sinabung, s’est réveillé et crache régulièrement d’énormes nuages de cendres!!!

Les astuces de M & R

  • pour rejoindre le centre de Medan depuis l’aéroport Medan Kualanamu : des bus font le trajet régulièrement entre l’aéroport et le centre de la ville ou la gare de bus d’Amplas pour 15 000 à 20 000 Rp par personne. Nous avons pu bénéficier d’un chauffeur privé qui voulait rentrer au centre de Medan et qui nous a proposé un prix de 70 000 Rp pour la voiture (à 3, le prix était moins cher que le bus auquel il aurait fallu rajouter un autre transport pour l’hôtel)
  • où se loger à Medan : nous avons logé à la K77 Guesthouse. C’est un endroit tenu par des propriétaires très accueillants. Nous avons payé 300 000 Rp la chambre familiale (à 3) avec des sanitaires en commun. Il est sûrement possible de trouver un meilleur prix à Medan mais nous avions réservé à l’avance car nous arrivions vers 22-23h dans la ville,
  • pour se rendre à Parapat depuis Medan : les bus locaux partent de la gare d’Amplas, un peu excentrée du centre de Medan. Nous avons payé 40 000 Rp par personne pour 4h30 de trajet et un bus pas vraiment de tout confort (mais bon 40 000 Rp, c’est moins de 3 €!)
  • pour se rendre à la gare de bus d’Amplas à Medan : un opelet nous a demandé si nous y allions tout juste arrivés sur une grande artère de la ville. La course nous a coûté 5 000 Rp par personne.
  • pour se rendre à Tuk-Tuk sur le Lac Toba : des ferrys partent toutes les heures de Parapat (7h30, 8h30, …, jusque 18h30) et vous déposent à l’hôtel de votre choix, la classe! Le prix de la traversée est de 15 000 Rp par personne pour 30 min à 1h en fonction de l’endroit de votre hôtel.
  • pour se loger à Tuk-Tuk : nous avons été au Romlan et nous conseillons vraiment cet endroit. Les chambres sont très bien, l’hôtel est au bord du lac et le restaurant est excellent (tout est fait maison, des yaourts aux cookies !). Nous avons payé 162 000 Rp pour une chambre pour 3 avec salle de bains.
  • pour retirer de l’argent sur l’île de Samosir : aucun distributeur à Tuk-Tuk, il faudra vous rendre soit à Tomok, soit à Ambarita pour avoir accès à un distributeur.
  • pour se baigner dans les sources d’eau chaude : l’eau est tellement chaude qu’il est impossible d’y rester longtemps. Les établissements demandent 10 000 Rp par personne pour accéder aux bains. Toutefois, si vous mangez dans ce même établissement, vous pouvez négocier un accès gratuit aux bains.
  • le prix des locations de motos : nous avons loué notre moto 100 000 Rp avec un plein d’essence compris (suffisant pour toute notre journée). Des prix entre 80 000 et 90 000 Rp sont proposés dans d’autres magasins de Tuk-Tuk mais nous avons pris la solution de simplicité, compte tenu du prix, en passant par notre hôtel.

Où se trouve le Lac Toba ?

Itinéraires

4 réponses à “Le lac Toba, notre première étape sur Sumatra”

  1. Cécilia dit :

    C’est vraiment magnifique!
    Et c’est cool d’avoir des articles sur Sumatra… En générale c’est Java-Bali-Gili 🙂
    Merci pour cette découverte!

    • marionetrenaud dit :

      On avait déjà fait Bali-Lombok et franchement on ne regrette pas notre choix pour Sumatra. Mais bon il parait que l’ensemble de l’Indonésie est magique, peu importe l’île (ou les îles) choisies.

  2. […] -> Lac Toba -> Berastagi -> Bukit Lawang -> Pulau Weh -> Medan -> Padang -> Bukittinggi -> […]

  3. […] vraiment typiques de Sumatra car nous en avions déjà vu avec une architecture proche au lac Toba (cf. notre article). En fin de journée, nous essuyons une petite pluie sur les motos mais pas de souci pour rejoindre […]

  4. Katia dit :

    Tu as oublié de parler de mon lit Bob l’éponge le premier soir…
    Heureusement que j’écris aussi les articles pour parler des infos vraiment importantes 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.