Laguna de Bacalar, la cerise sur le gâteau !

Laguna de Bacalar, la cerise sur le gâteau !

La Laguna de Bacalar est un endroit peu prisé des touristes par rapport au reste de cette partie du Mexique. A côté de Tulum, Cancùn et Playa del Carmen, ici vous aurez l’impression d’être presque seuls au monde !

Alors que pour nous cet incroyable voyage touche à sa fin, que nous avons vu des centaines de sites plus beaux les uns que les autres, la Laguna de Bacalar est l’endroit qui nous a donné envie de poser nos bagages pour un peu plus que quelques jours. Et pourtant, nous avons failli passer à côté de cela car nous avons longuement hésité à venir ici. Il faut dire que l’endroit est un peu éloigné des autres villes de la côte, qu’il fallait faire ensuite demi-tour pour retourner sur Cancùn pour notre vol retour, que nous ne savions pas ce que nous trouvions sur place, etc… Mais finalement, pour n’avoir aucun regret de ce voyage, nous avons décidé d’aller nous faire nous-mêmes une idée du lieu ! Et franchement, nous avons bien fait !

Nous vous passons sur notre stop de quelques jours à Tulum (nous reviendrons dessus dans notre prochain article, pour que ce soit plus simple géographiquement parlant) d’où nous prenons directement le bus en direction de Chetumal, ville située près de la frontière avec le Belize, pour nous arrêter à Bacalar. Le trajet se déroule parfaitement, aucun problème, le bus est à l’heure (un peu en avance même au départ), il n’y a qu’un seul autre couple de touristes dans le bus et nous arrivons donc comme prévu quelques heures plus tard à Bacalar. La ville n’est pas très grande, il y a un peu plus de 10 000 habitants et lorsque nous arrivons sur place, un dimanche qui plus est, elle est même déserte. De la station de bus, nous partons en direction du lac pour essayer de trouver un hébergement. Nous ne voyons pas le lac mais arrivons tout de même à une route qui le longe. Pour le moment rien de bien palpitant. La route est longue et il n’y a aucun hébergement, il faut dire que nous ne sommes pas du tout dans la ville pour le moment. Au bout d’un certain temps, nous trouvons enfin l’un des hébergements que nous avions repéré un peu plus tôt. Il reste de la place mais les prix annoncés sont trop élevés pour nous. Dommage car le cadre est très sympa, au bord du lac avec un petit ponton, une belle pelouse et de quoi se faire à manger. Nous poursuivons notre route et tombons sur un camping. Il faut dire qu’ici il y a de type de population : des familles ou des gens qui semblent un peu « perdus ». Bref, nous passons notre chemin et après un autre hôtel infructueux, nous voyons que nous nous éloignons à nouveau du centre de la ville. Nous décidons de rentrer dans la ville pour tenter d’autres adresses. Là nous tombons sur une maison toute neuve sur laquelle il est écrit « HOTEL« . Nous demandons à tout hasard le prix et finalement nous sommes agréablement surpris. Bien que ce soit plus cher que notre budget habituel, le rapport qualité/prix est imbattable. Nous réfléchissons et négocions un prix si nous restons plusieurs nuits. Nous voulons quand même finir le tour de la ville avant de revenir. Les autres adresses que nous faisons sont assez chères et sont surtout d’un rapport qualité/prix bien inférieur. Nous décidons de poser nos affaires dans ce petit hôtel qui est en fait plutôt une maison reconvertie en hôtel grâce à AirBnB avec 4 chambres. Nous partons manger/goûter dans la ville et trouvons une petite adresse bien sympa qui sert de la cuisine végétarienne. Quant au lac, il faudra attendre demain pour bien le voir !

Le lendemain et après une bonne nuit de sommeil dans notre magnifique chambre, nous partons en direction du marché faire quelques achats (nous avons une petite cuisine dans notre hôtel, autant en profiter). Résultats des courses : de l’avocat, des bananes, des pommes, de l’ananas, des tomates, des flocons d’avoine, … de quoi se faire quelques bons repas et surtout d’excellents petits-déjeuners. De retour à notre hôtel et après avoir petit-déjeuner, nous nous apprêtons à partir et là, la propriétaire vient nous voir toute embêtée pour nous dire que la chambre que nous occupons est finalement réservée pour ce soir et qu’il ne lui reste qu’une autre chambre mais pour une seule nuit (contre deux autres prévues au début). Il est 11h passé et à cette heure-ci, soit nous acceptons de changer de chambre pour une nuit soit nous devons faire nos affaires en vitesse et partir à la recherche d’un nouvel endroit. Pas vraiment le choix, nous déplaçons nos affaires de chambre, déçus car la nouvelle est nettement moins bien que la précédente, puis nous partons enfin nous balader. Nous décidons de partir aujourd’hui à pied en direction du sud de la lagune et d’un cenote situé près du lac. Nous profitons au passage de la balade pour nous arrêter dans tous les hôtels afin de demander les tarifs et les disponibilités. Ils sont souvent très chers et en plus éloignés du centre de la ville, ce qui ne nous emballe pas tant que ça… En revanche, il y a quelque chose qui nous emballe nettement plus, c’est le lac. Dans chaque hôtel, nous avons accès à des endroits différents du lac. Les pontons ou les points de vue des terrasses sont superbes. Avec le soleil, les couleurs du lac sont incroyables. Alors que la veille nous n’avions vu qu’un « simple » lac, aujourd’hui, nous sommes émerveillés par les couleurs de ces eaux. Ce n’est pas pour rien que l’endroit est surnommé la lagune aux sept couleurs ! Depuis certains points de vue de la route, le résultat est le même. Malgré la distance et les problèmes d’hébergement, nous ne regrettons pas un seul instant d’être venus ici.

laguna_bacalar_1

laguna_bacalar_2

laguna_bacalar_3

Quelques points de vue sur la Laguna de Bacalar

Après un long moment de marche et une bonne dizaine d’hôtels visités, nous arrivons enfin au cenote Azul. Ici ce n’est pas du tout comme les précédents cenotes que nous avions découverts. Il n’est pas dans une cavité mais bien à ciel ouvert. Il s’agit plutôt d’un petit lac mais vraiment profond entouré d’une forêt. Le cadre est assez sympa, nous y avons mangé puis nous y sommes baignés.

laguna_bacalar_cenote_azul_1

laguna_bacalar_cenote_azul_2

DCIM100GOPROG0569770.

Le cenote Azul

En milieu d’après-midi, nous décidons de faire le chemin retour vers le centre de Bacalar par la même route. Nous nous installons, en arrivant, sur le restaurant et club privé situé au plein centre de la ville. C’est vraiment magnifique, il y a un ponton qui vous amène sur la lagune, vous pouvez vous baigner dans cette eau d’une couleur incroyable, tout en sirotant une bonne bière fraiche ! Nous en profitons pour faire un paquet de photos et nous profitons à fond de l’endroit. Bon par contre, nous ne sommes toujours pas décidés sur l’endroit où nous dormirons le lendemain.

DCIM100GOPROG0579786.

laguna_bacalar_5

laguna_bacalar_4

Dès le réveil, je pars à la recherche d’une chambre pendant que Marion prépare le petit-déjeuner. Le souci est que les hôtels qui avaient des chambres de libres les jours précédents n’en ont plus… Nous nous retrouvons donc sans autre solution que de devoir chercher un nouvel hôtel plus éloigné encore… Nous préparons nos sacs, prévenons la personne de l’hôtel que l’on revient dès que nous avons trouvé un hôtel puis partons à la recherche d’une chambre. Après de nouveaux échecs, nous nous rendons à un hôtel assez éloigné du lac et un peu à l’écart du centre-ville mais plus proche de la gare de bus : l’hôtel Hacienda Bacalar. L’hôtel est assez grand, avec une piscine et les prix proposés sont très corrects. Nous n’hésitons pas, prenons la chambre, la payons et partons récupérer nos sacs ! Nous avons encore un bon programme aujourd’hui ! Lorsque nous arrivons à notre ancien hôtel, la femme qui s’en occupe aujourd’hui est toute contente de nous dire que finalement nous pouvons rester ! Quoi ?! Mais tu ne pouvais pas nous le dire plus tôt !!! Bref, agacés, nous lui disons que nous avons trouvé une autre chambre sans chercher à discuter et partons poser nos sacs à l’Hacienda. La matinée est déjà bien avancée et nous partons pour un tour en kayak. Nous les louons au ponton municipal auprès de l’association des guides. Nous partons seuls par contre et négocions un tarif si nous utilisons le kayak plus longtemps que prévu. Il fait encore super beau aujourd’hui et les couleurs du lac sont toujours incroyables ! Par contre, il y a énormément de vent et ce n’est pas très agréable de pagayer et d’avoir la sensation de ne pas avancer. Nous découvrons le lac d’une autre façon qu’hier. Nous passons près de tous petits ilots puis ensuite par de grandes étendues de bleu profond avant de faire demi-tour et passer par des couleurs qui nous font penser aux plus beaux lagons du monde. C’est incroyable et nous en prenons plein les yeux (plein les bras aussi parce qu’il faut bien faire avancer le kayak !).

DCIM100GOPROG0589805.

DCIM100GOPROG0619875.

DCIM100GOPROGOPR9860.

Petit tour en kayak

Après 3h de pagaies, nous rentrons au village, rendons le kayak et décidons de passer l’après-midi sur une autre plage privée, La Playita. Nous mangeons une excellente pizza et profitons du cadre magnifique pendant toute l’après-midi.

laguna_bacalar_la_playita_1

laguna_bacalar_7

DCIM100GOPROGOPR9895.

Le cadre de La Playita

laguna_bacalar_6

Nous découvrons que se tient le soir une fête dans la ville pour célébrer Noël. Et oui, nous sommes à 10 jours du réveillon et au Mexique aussi les gens fêtent Noël. En fin de journée nous allons donc nous assoir sur le zocalo afin d’assister à la fête. Ce sont les enfants et adolescents de la ville qui reprennent des chants de Noël. Ils sont tous habillés d’un bonnet de Noël mais sont en t-shirt/jean ! Ca change des manteaux, gants et écharpes de chez nous ! Bon, nous passons sur le spectacle que nous ne pourrons quand même pas comparer au dernier spectacle de Beyonce. Nous regagnons notre hôtel et décidons de repartir le lendemain matin pour rejoindre Playa del Carmen, dernière étape de notre tour du monde.

laguna_bacalar_noel_2

laguna_bacalar_noel_1

C’est Noël, même au Mexique!

Le but du tour du monde n’était pas de s’installer quelque part et nous ne sommes pas prêts à passer le cap à ce jour (que ce soit pour la routine qui s’installera à nouveau, l’éloignement de nos proches et le manque de confort probablement) mais il est certain que si nous devrions retenir un endroit où cela nous a plus que trotté dans la tête, c’est bien ici à Bacalar !

Les astuces de M & R

  • Trajet de Tulum à Playa del Carmen : plusieurs compagnies font le trajet entre Tulum et Chetumal. Nous avons voyagé avec Mayab, la moins chère. Nous avons payé 158 $ par personne pour un trajet d’environ 5h.
  • Hébergement à Bacalar : nous avons tout d’abord été à l’hôtel Maria Maria où nous avons payé 600 $ la première nuit (chambre à l’étage avec une terrasse et vue sur le lac) puis 500 $ la seconde (chambre en bas avec une terrasse mais aucune vue et moins bien équipée). Nous avons ensuite été à l’hôtel Hacienda Bacalar où nous avons payé 500 $ pour une chambre avec climatisation et le petit-déjeuner (léger) compris.
  • Visite du cenote Azul : l’entrée est de 10 $ par personne même si vous voulez uniquement manger. L’endroit est assez agréable au final et ça peut valoir le coup d’y passer un petit moment. Vous pouvez vous y rendre en taxi ou à pieds (+/- 1h de marche depuis le centre de Bacalar).
  • Kayak sur le lac : plusieurs guides vous accosteront pour vous proposer un tour en bateau. Sachez que vous pouvez faire ce même tour en kayak. Pour cela, rendez-vous à l’embarcadère près de l’hôtel El Paraiso et une personne de l’association des guides de la ville pourra vous proposer la location d’un kayak. Nous avons payé 200$ pour les trois heures de location. Normalement le prix est un peu plus élevé mais la personne n’avait pas de monnaie.

Où se trouve Bacalar ?

3 réponses à “Laguna de Bacalar, la cerise sur le gâteau !”

  1. […] Après ces quelques jours à Tulum nous avons découvert la magnifique lagune de Bacalar. Nous vous laissons lire ou relire notre article à ce sujet. […]

  2. Cécilia dit :

    Et ben dis donc effectivement c’est une belle cerise sur le gâteau 🙂
    superbe endroit!

  3. Aurélie dit :

    Je découvre votre blog avec cet article, ce lac a l’air d’être un bien joli coin de paradis ! Voilà de quoi terminer en beauté un tour du monde 🙂

  4. Maman Marion dit :

    En effet, le cadre est impressionnant de beauté. Retrouver le froid et la grisaille de chez nous quelques jours après a du vous faire un choc !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *