Isla Holbox et Isla Mujeres, un avant-goût du rêve !

Isla Holbox et Isla Mujeres, un avant-goût du rêve !

Après la visite de Chichen Itza, nous ne pouvions que poursuivre sur des endroits de rêve. Aussi, nous prenons la direction de la Isla Holbox depuis Valladolid. Cette île, située au Nord de la péninsule du Yucatan, est réputée pour sa population de flamands roses mais aussi et malheureusement pour ses voitures de golf utilisées comme moyen de transport sur cette petite bande de sable.

Mais avant de profiter de l’île, il a fallu arriver sur place et ça ne fut pas, une nouvelle fois, une mince affaire. Départ matinal depuis la gare routière de Valladolid. Nous prenons un bus en direction de Cancun et nous arrêtons au village d’El Ideal, sorti de nulle part. A cet endroit, nous sommes accueillis par une horde de taxis qui nous propose le trajet jusque Chiquila, ville d’embarquement pour la Isla Holbox. Le prix est démesuré et nous déclinons les offres. Bien que tous nous disent qu’il n’y a pas de bus, nous décidons de patienter. Nous faisons donc un petit tour sur la seule route du village et demandons aux habitants. Certains nous disent qu’il y en a un à 14h (il est environ 10h à ce moment précis), d’autres à 12h et d’autres qu’ils ne savent pas comme nous sommes dimanche ! Alors que nous ne savons toujours pas si un bus passera et quand, le ciel s’obscurcit tout à coup et un déluge s’abat sur nous. Nous réussissons à trouver un abri de fortune et patientons. Après avoir fait un tour à la supérette du village, nous voyons arriver un bus. Nous décidons de monter dedans et celui-ci nous dépose dans la ville de Kantunilkin, un peu plus loin. Nous ne sommes pas encore à Chiquila mais nous avançons. De cet endroit, nous demandons à nouveau les horaires pour nous rendre à Chiquila et on nous rejoue le même film : horaires différents, pas de bus, etc. Après un petit moment d’attente, un taxi s’approche et négocie le prix de la course avec nous. Finalement il nous emmène sur place pour une somme raisonnable et nous acceptons son offre.

Arrivés à Chiquila, nous prenons immédiatement un bateau pour la Isla Holbox et arrivons sur place 45 minutes plus tard. Nous partons alors à la recherche d’un déjeuner puis d’un hébergement. Ceux que nous avions repérés sur internet semblent assez chers et pas forcément réjouissants. Après quelques échecs, j’arrive à trouver une guesthouse tout à fait correcte, située sur le zocalo et à un prix plus que raisonnable. La famille est super heureuse de nous accueillir !

Après avoir fait une petite balade dans le centre du village afin d’avoir des informations sur les éventuelles excursions, nous décidons de tenter notre chance seuls demain matin et nous aviserons si nous ne voyons pas de flamands roses. Une bonne pizza plus tard et nous pouvons nous reposer !

isla_holbox_mur_2

isla_holbox_mur_1

Quelques façades peintes de l’île

Le lendemain matin, nous partons donc à la découverte de l’île. Nous remarquons que de nombreuses algues recouvrent les plages. Ces algues polluent bon nombre de plages de la côte mexicaine et sont un vrai fléau pour les autorités. Elles proviennent visiblement de la pollution des eaux par le Brésil et touchent une bonne partie de la côte Caraïbes. Bref, malgré ces algues le décor est sublime : sable blanc, eau transparente et soleil. L’île est non goudronnée et entièrement recouverte de sable, c’est d’autant plus agréable de s’y promener. Nous arrivons à la pointe Ouest de l’île et découvrons dans une petite baie quelques flamands roses. Ils sont assez loin mais leur couleur est magnifique. Un rose incroyable que l’on devine même à distance. L’eau ici n’est pas très profonde. On peut avancer des dizaines et des dizaines de mètres tout en ayant de l’eau sous la taille.

isla_holbox_flamands_roses

Les flamands roses aperçus

Nous poursuivons notre balade à travers la partie Ouest de l’île et revenons dans le centre du village pour déjeuner. Dans l’après-midi, nous décidons de partir de l’autre côté de l’île. De beaux hôtels bordent la plage. Après cette petite zone hôtelière, l’île est vraiment sauvage. Nous sommes par contre attaqués par les mouches. Un peu comme dans le Centre Rouge australien, elles se posent partout (bras, jambes mais aussi sur tout le visage) et ne bougent pas ! Un orage se profilant au loin, nous décidons de rebrousser chemin pour regagner le village de l’île. Le soir, nous mangeons sur le zocalo où plusieurs stands sont installés. Demain, nous prévoyons notre arrivée sur une autre île, la Isla Mujeres (l’île des Femmes).

isla_holbox_plage_1

isla_holbox_plage_2

Quelques portions de plage de la Isla Holbox

DCIM100GOPROG0489601.

isla_holbox_plage_4

isla_holbox_plage_3

Toujours sur la Isla Holbox

Ayant regardé les horaires des bateaux, nous mettons le réveil et arrivons à l’embarcadère en avance. Nous voulons acheter au guichet des billets et la personne nous dit qu’il n’y a pas de bateau avant plus d’une heure. Nous ne comprenons pas car il est pourtant affiché que le prochain part dans 10-15 minutes… Avec notre espagnol pas vraiment parfait, nous essayons de nous faire comprendre par la personne. Après quelques minutes, nous arrivons à comprendre que nous avons la mauvaise heure. Il est en fait une heure plus tard que ce nous pensions ! Et oui, nous apprendrons un peu plus tard que dans le Quintana Roo, état dans lequel nous venons de rentrer, depuis avril 2015, les autorités ont décidé de se caler sur le fuseau horaire de l’Est des Etats-Unis ! Du coup, cet état a une heure d’avance sur le reste du pays !

Bref pas de bâteau donc avant 1h et n’ayant aucune information sur le reste du trajet, nous aimerions bien trouver une autre solution. Une personne nous propose, après négociation, le transport en bateau privé pour rejoindre Chiquila au même tarif que le bateau collectif. De cette ville, nous apprenons qu’il n’y a toujours pas de bus et devons donc une nouvelle fois prendre un taxi jusque Kantunilkin. Sur place, nous prenons un petit-déjeuner et attendons le bus qui se rend à Cancun. Le trajet est finalement assez rapide et nous arrivons vers 12h. La ville est vraiment grande et nous n’avons pas l’impression d’être au bord de la mer. L’image que l’on se fait de Cancun correspond uniquement à la zone hôtelière, située à l’extérieur de la ville. Après manger, nous trouvons une navette pour nous déposer à l’embarcadère pour la Isla Mujeres. Les trajets sont très fréquents et rapides. Nous profitons de la traversée pour admirer la couleur incroyable de l’eau ! Le bleu turquoise est vraiment intense et comme le soleil est au rendez-vous c’est encore plus beau.

Sur la Isla Mujeres, nous faisons le tour des hôtels. La plupart nous propose de grosses remises et nous choisissons finalement l’hôtel Carmelina, bien situé, très propre et vraiment pas cher pour l’endroit. Nous allons découvrir la Playa Norte (du côté Nord de l’île !) et voyons qu’elle est recouverte d’algues à nouveau. Nous profitons quand même de la couleur incroyable du sable pour peaufiner notre bronzage !

Le lendemain, c’est journée repos. On se balade un peu sur la partie Nord de l’île, on mange un bon plat local et on profite de la Playa Norte mais du côté Ouest de la pointe (ça devient un peu technique à ce niveau pour se repérer !). Cette partie est mieux préservée des algues et on peut donc s’y baigner plus facilement. Le temps n’est pas au beau fixe mais on s’en contente tout de même.

isla_mujeres_playa_lancheros_1

isla_mujeres_playa_lancheros_3

La Playa Lancheros

Pour le jour suivant, nous décidons de nous rendre dans la partie Sud de l’île, là où les fonds sont mieux conservés et où les paysages sont encore plus beaux. Ne trouvant pas de bus, nous faisons finalement tout le trajet à pied. Nous nous arrêtons quelques instants à la Playa Lancheros, un magnifique endroit où il est possible de passer la journée. Nous ne restons toutefois pas trop et rejoignons encore un peu après la Playa Garrafon de Castillo, un endroit privé qui loue l’accès à sa plage, à ses transats et à son matériel de plongée. La couleur de l’eau est ici incroyable. Nous ne nous en lassons pas du tout ! Le temps est en plus aujourd’hui magnifique et nous avons le droit à un superbe soleil toute la journée. Au programme : bronzage, sieste, plongée, déjeuner, re-bronzage, re-sieste et re-plongée !

isla_mujeres_playa_garrafon_de_castillo_3

La Playa Garrafon de Castillo

isla_mujeres_playa_garrafon_de_castillo_1

isla_mujeres_playa_garrafon_de_castillo_2

L’eau autour de la Playa Garrafon de Castillo

isla_mujeres_iguane

Un iguane qui profite aussi du soleil en bord de plage

Pour le retour, nous décidons de passer par l’autre côté de l’île après avoir été jusqu’à la pointe Sud. La côte Ouest est beaucoup plus sauvage mais sans plage. Nous rentrons après le coucher de soleil et sommes vraiment ravis de cette superbe journée. Il est temps demain de poursuivre la descente du Quintana Roo. Il nous reste maintenant moins de 10 jours pour profiter de cette aventure incroyable.

isla_mujeres

isla_mujeres_cote_est

La côte Est de la Isla Mujeres

isla_mujeres_coucher_soleil_1

isla_mujeres_coucher_soleil_2

Encore un magnifique coucher de soleil

Les astuces de M & R

  • Trajet de Valladolid à la Isla Holbox :
    • Bus de Valladolid à El Ideal : les bus qui partent pour Cancun s’arrêtent tous au village d’El Ideal. Le trajet dure environ 1h30 et nous avons payé 54 $ par personne.
    • Bus d’El Ideal à Kantunilkin : les horaires sont assez floues… Notre bus est passé vers 11h00. Le trajet dure environ 30 minutes et coûte 30 $.
    • Taxi de Kantunilkin à Chiquila : nous n’avons pas eu d’autre choix que de prendre le taxi en ces deux villes. Le trajet dure environ 1h et nous avons payé 50 $ par personne.
    • Bateau de Chiquila à la Isla Holbox : les bateaux partent toutes les heures de Chiquila. Il y a deux compagnies qui alternent les heures de départ mais avec le même trajet. Le prix est de 100 $ par personne pour environ 45 minutes de traversée.
  • Hébergement sur la Isla Holbox : nous avons logé à la Posada La Raza. Nous avons payé 300 $ par nuit avec ventilateur. Si vous voulez la climatisation, le prix est un peu plus élevé. La famille est très sympathique !
  • Où voir les flamands roses sur la Isla Holbox : vous pouvez faire une excursion en bateau mais le prix est de 400 à 450 $ alors que vous pouvez en voir, quasiment d’aussi près, en marchant un peu. Il faut se rendre à l’Ouest de l’île, là où se trouve une petite baie (vous trouverez l’endroit sur n’importe quelle carte). C’est en plus l’occasion de se balader à travers l’île.
  • Trajet Isla Holbox – Isla Mujeres : pas de trajet direct bien entendu. Il faut forcément repasser par Cancun.
    • Bateau Isla Holbox – Chiquila : même principe et même prix qu’à l’aller. Vérifiez les horaires la veille tout de même. Sinon, il est aussi possible de privatiser un bateau. Nous avons payé le même prix pour le bateau privé en étant 4 passagers.
    • Taxi Chiquila – Kantunilkin : il faut bien négocier avec les chauffeurs car ils vous proposent un prix et prendront d’autres passagers pendant le trajet. Nous avons payé 50 $ par personne pour le trajet jusque la gare de bus
    • Bus Kantunilkin – Cancun : notre bus est passé vers 11h00. Le trajet coûte 80 $ par personne pour un peu plus d’une heure de trajet.
    • Combi du centre de Cancun à l’embarcadère pour la Isla Mujeres : les combis se prennent sur le grand boulevard, en face de la gare routière (devant le McDonald’s). Ils passent très souvent et il est précisé Puerto Juarez sur les vitres du combi. Le prix est de 8 $ par personne pour 15 – 20 minutes.
    • Bateau Cancun – Isla Holbox : nous avons pris à l’aller la Compagnie Ultramar. Nous avons payé 78 $ par personne pour la traversée.
  • Hébergement sur la Isla Mujeres : nous avons été à l’hôtel Carmelina et avons payé 400 $ par nuit avec la climatisation (pas d’autres possibilités). L’endroit est très propre et bien situé.
  • Sur quelle plage se rendre sur la Isla Mujeres : nous avons été à la plage privée Garrafon de Castillo. Le prix de l’entrée est de 60 $ par personne et comprend l’accès à la plage et un transat. La location d’un masque et d’un tuba coûte 40 $. La plage est assez petite et bétonnée mais l’eau y est magnifique. Vous pouvez vous y rendre en taxi ou en marchant si vous avez un peu de temps. Sinon, vous pouvez aussi aller sur la Playa Norte mais sur sa partie Ouest. Comme ça vous n’aurez pas ou moins d’algues.

 Où se trouvent la Isla Holbox et la Isla Mujeres ?

Une réponse à “Isla Holbox et Isla Mujeres, un avant-goût du rêve !”

  1. Cécilia dit :

    C’est super beau! jamais entendu parler de l’isla holbox mais ça à l’air vraiment magnifique!
    Le coucher de soleil de la fin de l’article est sublime!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *