Les 4000 îles : hamac et kayak

Les 4000 îles : hamac et kayak

C’est au sud du Laos, à Si Phan Don (traduisez 4000 îles), que nous décidons de passer quelques jours pour nous ressourcer avant d’attaquer le Cambodge. Il est vrai qu’une semaine après notre trek de 3 jours dans le nord du Laos, mon corps ne réussissait toujours pas à se remettre de cette épreuve et chaque jour qui passait ne faisait qu’accroître la fatigue de mes muscles. J’étais littéralement à bout de force! C’est pour cette simple raison, que nous avons décidé de filer directement de Vientiane, la capitale, au sud du pays, pour passer 4 (bon finalement 3 – trop dur de rester en place et glander toute la journée quand des paysages et des rencontres merveilleuses t’attendent de l’autre côté de la rue) jours off. 

Si Phan Don bateau 3

Après notre trajet en bus de nuit couchette – trop la classe! sauf quand tu n’as pas la taille d’un asiatique et que tu ne rentres pas en longueur -, nous arrivons au petit matin à Pakse. De là, nous enchaînons avec un mini-bus puis un bateau, qui nous dépose sur l’île que nous avions choisi à savoir Don Khone.

Si Phan Don embarcadere

Parce que oui, il faut savoir qu’aux 4000 îles, il est possible de loger sur les 3 grandes îles voisines que sont Don Khong, Don Det et Don Khone. Don Khong attire des voyageurs en quête d’hébergements confortables, tandis que Don Det est devenue un rendez-vous des routards. Don Khone se situant entre les deux (les logements petits budgets de Don Det et l’ambiance sereine de Don Khong) notre dévolu s’est porté sur cette dernière. Et pour répondre à la question que vous vous posez certainement, si chaque îlot, voir botte de terre qui sort de l’eau est une île alors oui, il y a sans doute bien 4000 îles dans cette partie du Mékong, en période sèche.

Don Khone riviere

Si Phan Don maison

La première après-midi sur place fût consacrée à une sieste géante sur la terrasse de notre bungalow pour Renaud, à un va et vient hamac, bungalow, terrasse, ventilo pour moi qui sous la chaleur écrasante n’arrivait pas à tenir en place ! (bah quoi! ce n’est pas de ma faute si je suis KO, que je demande quelques jours pour me reposer physiquement mais que je n’arrive pas à faire la sieste ! #jeanmichelrelou).

Si Phan Don bateau 1

Le lendemain, nous partons faire une micro balade sur l’île à la découverte des traces laissées par la période coloniale française, à savoir un pont – qui relie les îles de Don Det et Don Khone – et une locomotive. Pour la petite histoire, ces îles constituaient à l’époque un important point de passage pour le transport de marchandises entre Saigon au Vietnam et le Laos. Les français y ont donc construit une étroite voie ferrée pour éviter les rapides et les chutes du Mékong.

Si Phan Don pont francais

Nous rentrons à notre bungalow assomés par la chaleur (la température est d’au moins 40°C!) pour, devinez quoi… glander un bouquin à la main ou la tablette sur les genoux à continuer à écrire nos articles ou trier nos photos.

Si Phan Don 1

Après une journée et demi, il nous fallait quand même profiter du lieu qui nous entourait, c’est pourquoi nous décidons de partir en journée kayak ! Au programme: kayak, cascades, baignade, observation – de trèèèèès loin – de dauphins d’eau douce (il n’en reste soit disant que 6 dans cette partie du Mékong, il nous est donc interdit de les approcher, la zone étant elle aussi interdite à la pêche).

Si Phan Don cascades 1

Cascades de Khone Pa Soy

Khone Phapheng waterfalls 1

Cascades de Khone Phanpaeng, les plus grosses chutes d’eau d’Asie !

Si Phan Don cascades 2

Si Phan Don kayak

Puis re-journée repos… mais là c’était trop ! Nous décidons donc de quitter le Laos une journée plus tôt !

Les astuces de M & R

  • pour rejoindre Don Det ou Don Khone depuis Vientiane : le trajet se fait de nuit car les distances sont assez longues. Nous avons pris un sleeping bus de Vientiane à Pakse (départ 20h30, arrivée vers 7h00) puis un bus local de Pakse à Nakasam, la ville située en face des îles, (départ 8h30, arrivée vers 11h30) et enfin un bateau pour rejoindre Don Khone. Les trois trajets étaient compris dans notre billet acheté à Vientiane pour 220 000 LAK/personne. Nous vous conseillons de bien comparer les prix des agences et surtout d’essayer de négocier.
  • pour vous loger sur Si Phan Don : L’île de Don Det est clairement plus festive, vous aurez le droit à des « happy » pizzas, des « happy » shakes,…, et autant vous le dire tout de suite, « happy » ne veut pas dire que le serveur vous l’amènera avec un sourire! Nous avions décidé d’aller sur Don Khone et avons passé toutes nos nuits à la Dok Champa Guesthouse. Il y a seulement 4 bungalows au bord du fleuve mais ils sont vraiment supers. La guesthouse se situe environ 300m sur la gauche lorsque vous débarquez en bateau sur Don Khone. Le prix est un peu élevé, 100 000 LAK/nuit avec salle de bains et eau chaude, mais nous avons trouvé le rapport qualité-prix vraiment bon.
  • pour faire une excursion en kayak/voir les dauphins : Comme dit plus haut, la zone de vie des dauphins est interdite d’accès et que vous fassiez uniquement la sortie pour voir les dauphins ou que vous y passiez en kayak, vous ne serez pas à côté et il vous faudra un bon objectif pour faire une photo convenable. Le prix de la sortie pour les dauphins est de l’ordre de 8 000 LAK/personne. Pour la sortie kayak, nous avons négocié le prix à 170 000 LAK/personne. Cela incluait le petit-déjeuner, le transfert sur Don Det – l’île de départ, le déjeuner, les entrées aux deux cascades – 65 000 LAK au total par personne ! et un stop pour retirer de l’argent si vous en avez besoin – facturé normalement 40 000 LAK depuis Don Khone.

Où se trouvent les 4 000 iles ?

Itinéraires

6 réponses à “Les 4000 îles : hamac et kayak”

  1. Cécilia dit :

    J’allais justement demander pourquoi vous ne vous étiez pas arrêté sur le plateau des bolovens ou paksé 🙂 vous avez répondu à ma question^^
    Par contre je ne savais pas que les dauphins étaient aussi peu nombreux, et je pensais qu’on pouvait les approcher de plus près!

    • marionetrenaud dit :

      Le pire c’est que la population des dauphins continue à diminuer malgré les mesures prises… Il y a toujours quelques filets de pêche qui traînent

  2. Émilie dit :

    Super joli la balade en kayak j’adore

  3. Alex le Belge dit :

    J avoue ne pas tjr lire tt vos articles mais quand je les lis je lis tout -:))
    Beau boulot votre blog, et belles photos-))
    Au plaisir de vous revoir et belle continuation!!
    Je quitte l inde dans 3 jours pour le SLanka avec ma petite chérie -))
    Bisous a vous deux
    Alex

    • marionetrenaud dit :

      Hello Alex 😉
      Super contents d’avoir de tes nouvelles !!! Merci pour ton commentaire. On espère tous les 2 que ton séjour en Inde s’est bien passé?
      Profitez-bien de votre séjour au Sri Lanka!
      Bisous à vous 2 et à très vite!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.