Lampang : une course au bout du monde

Lampang : une course au bout du monde

Bien que ne faisant pas partie de nos plans initiaux, nous avons décidé de rejoindre Lampang avant Chiang Mai. Une seule raison pour cela, bien que j’avais décidé de faire une coupure complète de la course à pied (vous l’aurez deviné…c’est Renaud qui parle!), une affiche pour un semi-marathon à Khao Yai, nous a fait penser que cela pourrait être sympa que je participe à une épreuve.

J’ai donc repéré un mini-marathon (moitié d’un semi-marathon, ici le 10km n’existe pas) dans la ville de Lampang le dimanche 22 février. En Thaïlande, les courses ne sont pas légions et c’était donc un vrai coup de chance d’en avoir une sur notre route.

Depuis Kanchanaburi, nous trouvons un bus de nuit direct pour Lampang. Le confort est nettement meilleur qu’au Myanmar et nous dormons une bonne partie du trajet après avoir bien rigolé devant le film « Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu? » que nous avions sur notre tablette. Arrivés à 5h00 du matin, nous rejoignons à pied notre hôtel à environ 3km de là. Une chambre est déjà prête, ce qui nous permet de nous reposer encore un peu.

Au réveil, je cherche donc des informations sur la course et tombe sur le flyer, rédigé en thaï bien entendu. Nous descendons donc à la réception montrer le document. La personne nous dit que les inscriptions peuvent se faire aujourd’hui, la veille du départ, dans le parc où se déroulera une partie de la course. Le parc est à plus de 4km de l’hôtel et après un rapide coup d’oeil au Lonely Planet, nous décidons d’en profiter pour visiter la ville sur le chemin.

Dans la ville, il n’y a pas énormément de choses à voir, d’autant que les deux premiers temples sont fermés. Nous nous rendons au Wat Pongsanuk Tai, un temple qui figure sur notre chemin.

Lampang Wat Pongsanuk Tai

Il y a pas mal d’activités sur place et nous voyons beaucoup de personnes à l’intérieur avec des sabres, ressemblant à des samouraïs! Nous demandons à une première personne ce qu’il se passe ; cette dernière nous dirige alors vers la seule personne qui parle quelques mots d’anglais. Elle nous explique qu’il s’agit de la réunion d’une association d’armes d’anciens guerriers et qu’un défilé aura lieu le soir même dans la rue piétonne de la ville. Elle nous offre alors deux tickets qui nous permettent de manger gratuitement aux différents stands du rassemblement. C’est un véritable festin! Tout le monde veut que nous goûtions à son stand et nous mangeons une excellente soupe de nouilles avec soit disant des légumes, bien que nous sommes persuadés qu’il s’agit de viande! Nous avons même eu droit à une boisson et un dessert.

Lampang forgerons

Deux thailandais en train de fabriquer une épée

Lampang rassemblement armes anciennes

Puis, il est temps de repartir en direction du parc pour l’inscription ! Après 30 minutes de marche en plein soleil, au bord d’une 2×3 voies, nous arrivons au Parc Nong Kathing de Lampang. Il est composé d’un étang mais n’est pas tellement aménagé. Nous sommes un peu en avance alors nous nous arrêtons boire un coup dans un restaurant. Puis l’heure passe et nous demandons alors aux personnes, qui ne parlent pas du tout un mot d’anglais, où se trouve le lieu de l’inscription en leur montrant le flyer. Elles nous indiquent un autre endroit près de l’étang et nous reprenons notre marche. Nous demandons à deux autres groupes de personnes qui ne savent pas vraiment où cela se trouve. Il n’y a aucune tente ni aucun chapiteau qui pourrait indiquer une course.

Après avoir fait le tour de l’étang, nous décidons de nous rendre au stade situé juste à côté, les inscriptions se font certainement sur place ! Nous trouvons un gardien à l’entrée qui nous montre un endroit et nous voyons enfin plusieurs voitures rassemblées et des décorations.

Nous arrivons sur place et constatons qu’il ne s’agit pas du tout du lieu de l’inscription… Les personnes préparent simplement une fête dans une salle ! Nous leur montrons à nouveau le flyer et ils nous indiquent que le parc est à côté. Nous essayons tant bien que mal de leur expliquer que nous n’avons vu personne sur place… Ils décident alors de nous emmener en pick-up pour voir sur place. Fini leurs préparatifs, il y a plus important à faire!

Nous faisons une nouvelle fois le tour du lac, sans rien voir de plus. Notre chauffeur s’arrête un long moment auprès d’un groupe d’hommes puis revient et nous indique qu’il n’y a pas d’inscription aujourd’hui… Il faudra revenir demain entre 4h00 et 5h30 du matin pour un départ prévu à 6h00 !

Nous sommes un peu dépités, d’autant qu’il faut retourner dans le centre-ville à pied sous un soleil de plomb ! Nous décidons alors de tenter le stop et après quelques voitures, un pick-up s’arrête et une jeune femme accepte de nous déposer jusqu’au centre-ville à 200 mètres de notre hôtel ! Vraiment, nous constatons aujourd’hui une nouvelle fois la gentillesse et la générosité du peuple thaïlandais !

De retour à notre hôtel, nous demandons à la réception si ils peuvent appeler les organisateurs pour en savoir plus ! La personne échange avec quelqu’un au bout du fil puis raccroche après quelques secondes. Les organisateurs ont décidé de changer la date de la course !!! Elle ne se tient plus le 22 février mais le 1er mars !!! Fini les espoirs de participation à cette course, de gloire et de récompense ! Cet appel nous aura tout du moins permis d’éviter de nous rendre sur place le lendemain matin et d’attendre pour rien !

Nous finissons la journée en profitant de la Walking Street de Lampang, une rue réservée, les samedi et dimanche uniquement, à un marché nocturne. Nous retrouvons comme prévu le défilé de l’association d’armes anciennes puis mangeons sur place.

Lampang défilé armes anciennes 1

Lampang défilé armes anciennes 2

Demain, nous partons pour Chiang Mai où nous avons prévu de retrouver Katia et Maïté (nos 2 copines de voyage), et de passer la soirée avec Blandine (une copine de lycée de Marion). Une belle surprise nous attend… Plus d’infos dans le prochain article.

Les astuces de M & R

  • pour rejoindre Lampang (ou Chiang Mai) depuis Kanchanaburi : une compagnie de bus a ouvert un trajet direct entre Kanchanaburi et Chiang Mai. Le bus s’arrête dans les principales villes traversées dont notamment Lampang. Il y a 3 bus par jour et notamment un de nuit qui part à 19h00 pour 10h de trajet. Nous avons payé 517 THB / pers pour le trajet.
  • pour se loger à Lampang : il n’y a vraiment pas beaucoup de touristes à Lampang et donc peu d’hébergements. Comme nous sommes en ce moment dans la période du Nouvel An chinois, les hébergements sont vite pleins dans le Nord du pays. Nous sommes restés au Asia Lampang Hotel où nous avons payé 600 THB / nuit avec petit-déjeuner et salle de bains. Nous n’avons vraiment rien trouvé d’autres et avons eu besoin de réserver en avance.

Où se trouve Lampang ?

Itinéraires

Une réponse à “Lampang : une course au bout du monde”

  1. […] place est en revanche différent car après l’échec de ma course à Lampang en Thaïlande (cf. l’article), l’idée de participer à une course était toujours présente. Après avoir décidé de ne […]

  2. Mémée Denise dit :

    elle a un grand plaisir à lire tous vos documents que je lui imprime et vous fais de gros bisous !!! elle pense à vous et m’a chargé de vous dire de bien en profiter et qu’elle est contente que ce voyage vous plaise !!!
    elle vous embrasse bien fort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.