Au coeur du monde maya : la majestueuse cité de Tikal et l’île de Flores

Au coeur du monde maya : la majestueuse cité de Tikal et l'île de Flores

Après cette incursion sur la côte Caraïbes, nous décidons de nous rendre dans le Nord du Guatemala à la découverte de notre seconde cité Maya : Tikal.

Tikal est située au milieu de la jungle et plusieurs options d’hébergement s’offrent aux touristes : aller à Flores, une petite île touristique à environ 60km de Tikal ; dormir à Tikal où les places sont assez limitées et chères pour notre petit budget ou se rendre à El Remate, un petit village situé au bord du lac Petén Itza à mi-chemin entre Flores et Tikal. Nous choisissons cette dernière option afin d’être plus au calme et bénéficier des meilleurs tarifs sur les hébergements.

Nous partons de Rio Dulce avec le premier bus de la journée. Il est en provenance de Ciudad Guatemala, la capitale, et est à destination de Santa Elena, la ville la plus proche de Flores. Le bus étant à la moitié de son parcours, il est donc déjà archi-bondé, des gens sont déjà debouts et manque de chance, une seule personne en descend. En plus de nous 2, un groupe de six amis français et de nombreux guatémaltèques montent dans le bus. Nous sommes tous serrés et debouts dans l’allée centrale. L’assistant chauffeur essaie de nous convaincre de descendre et de prendre le prochain bus soit-disant dans 10-15 minutes… Nous ne cédons pas (on connait l’histoire, un autre bus va arriver dans 1h tout aussi bondé!) et restons tous dans le bus en espérant que des personnes descendent prochainement pour libérer leur place. [Fin du suspense pour ceux qui se demandent si nous passerons les 4h30 de trajet debout, serrés comme des sardines, la réponse est oui !]

Après 2h de route, nous faisons un arrêt pour un contrôle de sécurité dans le bus. Tout le monde descend et des personnes inspectent visuellement les affaires… Après quelques minutes tout le monte remonte et le bus repart. A quelques kilomètres de Santa Elena, le bus se stoppe, une personne monte et l’assistant chauffeur nous indique Flores. Nous voyons par la fenêtre nos bagages transférés dans le coffre d’un mini-bus ainsi que ceux des 6 autres français. Avec Marion, nous refusons de descendre sentant le piège venir. Le chauffeur du mini-bus nous précise qu’il va nous amener à Flores et, lorsque nous lui précisons que nous n’allons pas à Flores, il nous indique qu’il va nous déposer gratuitement à l’arrêt de bus. Nous refusons, précisons au chauffeur du bus que nous souhaitons aller jusqu’au terminal, comme tous les locaux, et demandons à ce qu’on remette nos sacs dans le bus ! Le groupe de français décide de son côté de descendre et de suivre le chauffeur du mini-bus. Le bus repart et nous arrivons quelques minutes plus tard au terminal de Santa Elena. Après un rapide passage à la banque pour retirer un peu d’argent, nous trouvons un mini-bus à destination de El Remate, parfait ! Il s’arrête quelques minutes au marché de Santa Elena, ce qui nous permet de faire quelques achats pour notre pique-nique de demain. Nous arrivons en milieu d’après-midi à El Remate, trouvons rapidement une chambre et partons déjeuner dans un petit restaurant au bord du lac. En fin de journée, nous pouvons même assister à un super coucher de soleil sur le lac.

Coucher de soleil El Remate 2

Notre premier coucher de soleil à El Remate

Tikal, vestige de la civilisation Maya

Contrairement à Copan au Honduras (suivez ce lien pour lire ou relire notre article), la cité de Tikal a existé pendant une période relativement étendue. Les premières traces de présence Maya remontent au VIIème siècle avant J.C. Même si la cité a connu sa plus grande influence entre 250 et 900 après J.C., Tikal aura subsisté pendant plus de 1 600 ans.

La cité de Tikal était la capitale d’un des Etats Mayas parmi les plus conquérants de l’époque. De nombreuses alliances et conflits entre Tikal et les cités Mayas voisines, telles que Calakmul au Mexique, Caracol au Belize ou Copan au Honduras eurent lieu au fil des temps. Bien que n’étant pas établie avec certitude, la dynastie de Tikal compte au moins 33 rois qui auraient régné pendant plus de 800 ans. Il n’est alors pas étonnant que la cité soit la plus étendue de la civilisation Maya et soit parmi l’une des plus belles.

Nous mettons donc notre réveil à 5h00 afin d’avoir notre mini-bus à 5h30 et pouvoir être sur le site archéologique de Tikal dès l’ouverture. Nous commençons notre visite par l’endroit le plus important du site, la Gran Plaza et ses deux temples (Temple I et Temple II). L’ensemble est pour le moment dans la brume matinale. Hormis 4-5 touristes, nous sommes seuls sur place et pouvons profiter du calme pour petit-déjeuner sur l’Acropole Nord, un ensemble de palais et structures construits les uns sur les autres sur un total de 12 niveaux.

Copan selfie 3

Le temple I encore dans la brume derrière nous

Tikal Acropole Nord

L’Acropole Nord de Tikal

Tikal portrait 2

Prête pour le petit-déjeuner !

Le Temple I (temple du Grand Jaguar) est la construction emblématique de Tikal. Du haut de ses 45 mètres, le temple domine la place centrale. Il aurait servi de sépulture au principal roi de Tikal, le roi Ah Cacao. Le Temple II lui fait face et aurait été construit en l’honneur de l’épouse d’Ah Cacao. La Gran Plaza est également délimitée par l’Acropole Centrale, un ensemble composé de demeures de la noblesse et d’édifices administratifs.

Tikal temple I 2

Tikal temple I 3

Tikal temple 1 1

Le Temple I sous toutes ses formes !

Copan selfie 1

Le Temple I depuis la plateforme du Temple II

Tikal temple II

Le Temple II encore entouré par la brume matinale

Tikal jeu de balle

Le jeu de balle de la Gran Plaza et certains structures de l’Acropole Centrale en arrière plan

Le brouillard levé, nous poursuivons notre visite en direction de plusieurs « complexes » au Nord du site de Tikal. Ces complexes sont des ensembles de deux pyramides se faisant face, d’un oratoire et d’un palais. Certains de ces complexes n’ont toujours pas été intégralement découverts et restent donc ensevelis sous une importante couche de terre. Les monticules de végétation en forme de pyramide montrent toutefois l’emplacement des édifices. Au Nord du site, les groupes Q et P valent particulièrement le détour.

Tikal stele complexe Q

Les stèles du groupe Q

Tikal groupe P

L’une des pyramides du groupe P

Nous avons ensuite pu gravir le plus haut édifice de Tikal, le Temple IV (temple du Serpent à deux têtes). Du haut de ses 64,60 m, la vue permet d’apercevoir le sommet des autres temples du site mais également l’épaisse jungle qui entoure et recouvre Tikal. Près du Temple IV, se trouve la stèle 16, l’une des dernières stèles de Tikal en bon état. Elle représente le roi Ah Cacao (et oui toujours lui!) orné d’un magnifique costume.

Tikal stele 16

La stèle 16

La visite du site se poursuit avec le Mundo Perdido, centre-ville lors du règne de Patte de Jaguar. L’endroit est actuellement composé de deux pyramides et d’autres structures entourées par la jungle. Nous avons adoré cet endroit magnifique, à l’écart du reste du site de Tikal.

Tikal Mundo Perdido 2

Tikal Mundo Perdido 1

Les deux pyramides du Mundo Perdido

Le Temple V illustre parfaitement le fait que la jungle recouvre rapidement les structures dans cette région si humide. La rénovation de la façade Nord du Temple s’est achevée en 2003 et un peu plus de 10 ans après, de nombreuses herbes hautes ont déjà repris leur place sur les marches. Pas étonnant que plusieurs centaines d’années après, les constructions soient totalement recouvertes par la végétation !

Tikal temple V

Le Temple V de Tikal

Après plus de 5h sur le site, nous terminons la visite par le Temple VI, peu fréquenté par les visiteurs mais qui comporte sur l’une de ses faces de nombreux hieroglyphes. Vers 12h, nous regagnons notre mini-bus à destination d’El Remate.

Tikal portrait

Copan selfie 2

N’étant pas très en forme et fièvreux, je passerai une partie de l’après-midi et, après une tentative avortée de dîner, toute la soirée couché. Marion aura tout de même le temps d’immortaliser un second super coucher de soleil.

Coucher de soleil El Remate 1

Second coucher de soleil à El Remate

Flores, une île sur le lac Petén Itza

Après deux jours à El Remate, nous reprenons le chemin de Flores afin de découvrir cette petite île située au Sud du lac Petén Itza.

Flores

L’île de Flores depuis le mirador de San Miguel

Selfie Mirador San Miguel

Alors que nous attendons sagement un mini-bus à destination de Santa Elena, la ville la plus proche de Flores, un tuk-tuk s’approche et nous demande si nous voulons aller à Flores. Nous déclinons sa proposition compte tenu du prix probablement trop élevé mais le chauffeur nous étonne en nous demandant le même montant que le trajet de bus. Nous acceptons donc et partons pour environ 30 km en tuk-tuk… Nous nous faisons doubler par toutes les voitures, motos et même le mini-bus que nous attendions mais au final nous profitons du trajet pour découvrir le paysage. Le chauffeur du tuk-tuk accepte finalement de nous déposer au Sud de Flores (l’île est reliée à la terre par un pont), nous économisant ainsi une marche supplémentaire.

Maisons Flores 2

Maison Flores

Les façades colorées de Flores

Après avoir fait la lessive de quelques affaires, nous partons à la découverte de cette petite île. L’endroit est coloré, les façades des maisons sont peintes de toutes les couleurs rendant l’ensemble vraiment gai. Le tour est assez vite fait et nous décidons de passer l’après-midi sur la presqu’île de San Miguel, facilement accessible en barque depuis Flores. Après le déjeuner, nous prenons donc une petite barque et deux minutes plus tard nous arrivons à San Miguel. Un chemin mène à un mirador d’où la vue sur Flores est superbe. Ce même chemin conduit ensuite à une petite plage, Playa Chechenal, où nous passons un chouette moment à barboter et discuter avec Anne & Bastien, l’un des trois couples de français que nous avions rencontrés dans le bus pour Santa Elena (rappelez-vous du début de l’article). Le temps devenant menaçant, nous rentrons en fin d’après-midi à Flores et passons une dernière bonne soirée au bord du lac, en compagnie d’Anne & Bastien.

San Miguel depuis Flores

San Miguel, la presqu’île située en face Flores

Flores depuis San Miguel

Le bateau faisant le trajet entre San Miguel et Flores

Flores sapin de noel

Même sous le soleil du Guatemale, les préparatifs de Noël avancent!

Les astuces de M & R

  • bus Rio Dulce – Santa Elena (Flores) : une seule compagnie fait le trajet direct. Il y a des bus classiques à 9h30, 10h30, 11h30, 13h30 et 18h30. Ce trajet coûte 65 Qtz et dure environ 4h30. La même compagnie propose des bus de 1ère classe avec deux départs à 15h00 et 20h30. Le trajet coûte 120 Qtz et dure 3h30.
  • bus Santa Elena (Flores) – El Remate : des mini-bus partent régulièrement du nouveau terminal de bus situé 10 pâtés de maison au sud du pont menant à Flores. Vous pouvez aussi monter dans ces bus à l’intérieur du marché de Santa Elena, plus près de Flores, ils s’y arrêtent systématiquement pour 10 minutes. Le trajet dure environ 30 minutes et coûte 20 Qtz.
  • hébergement à El Remate : nous avons logé au Sunbreeze, un petit hôtel situé sur la route principal. L’endroit est vraiment agréable. Nous avons payé 100 Qtz par nuit.
  • se rendre à Tikal depuis El Remate : tous les hébergements proposent le trajet aller-retour pour 50 Qtz par personne. Un mini-bus passe à 5h30 pour être à l’ouverture du site. Nous sommes repartis de Tikal à 12h30. Les autres horaires étant 11h00 et 15h00.
  • entrée du site archéologique de Tikal : le prix de l’entrée à Tikal est de 150 Qtz par personne pour une journée. Si vous voulez accéder au musée du site, il faut payer un supplément de 30 Qtz. Il faut compter au minimum 4h sur place pour profiter du site.
  • hébergement à Flores : nous avons logé à la Posada Tayazal où nous avons payé 100 Qtz la nuit avec une salle de bains privée. L’hôtel se trouve au Nord de l’île, près des autres hôtels conseillés par les guides.
  • bateau Flores – San Miguel : des barques partent en permanence du Nord de Flores pour San Miguel. Le trajet coûte 5 Qtz par personne. Idem au retour depuis San Miguel.
  • se baigner à la Playa Chechenal : l’accès est payant, 10 Qtz par personne. L’eau n’est pas vraiment bleue turquoise comme le disent certains guides mais c’est tout de même un endroit agréable pour se baigner dans le lac Petén Itza.

Où se trouve Tikal, El Remate et Flores ?

Itinéraires

4 réponses à “Au coeur du monde maya : la majestueuse cité de Tikal et l’île de Flores”

  1. Cécilia dit :

    Alors là waouuuuuuh! les temples Mayas sont juste magnifiques, il n’y a pas d’autres mots! ça doit être une sensation étrangère que d’être là et imaginé cette vie passé! ça ressemble à ce que l’on voit du Mexique, mais ce n’est pas aussi connu, à tord! Les couleurs de Flores sont trop belles, cela donne vraiment des façades « joyeuses »! 🙂

  2. Pauline F dit :

    Premier commentaire pour moi après vous avoir écrit un mail pour vous dire toute mon adoration 🙂
    Merci pour ces belles images et ces beaux récits sur l’Amérique Centrale. J’adore vous lire depuis le début mais je dois dire que depuis la dernière partie Amérique Centrale je suis encore plus impatiente de découvrir vos articles ! De beaux pays qui sont moins connus que ceux du Sud, mais vous avez raison tout aussi prometteurs 🙂

    Bon retour dans notre belle région montagneuse, attention la neige est tombée depuis une semaine 😉

    • marionetrenaud dit :

      Merci pour ton message ! Ca nous fait toujours plaisir d’avoir un petit mot sur le site.
      C’est vrai que les pays en Amérique Centrale sont moins connus, injustement probablement, même si nous n’avons été qu’au Pérou en Amérique du Sud.
      Nous avons appris les nouvelles météorologiques en France et on espère ne pas avoir trop froid tout de même lors de notre retour 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.