Une journée dans le Parc National Manuel Antonio

Une journée dans le Parc National Manuel Antonio

Après notre aventure « junglesque » dans le parc Corcovado, nous décidons de prendre le chemin d’un autre parc costaricain tout aussi fameux mais plus accessible, le Parc National Manuel Antonio. Situé lui aussi sur la côte pacifique, à environ 150 km au sud de San José, la capitale, Manuel Antonio est localisé dans une forêt tropicale qui offre une faune et une flore incroyable !

C’est de bon matin que nous quittons Puerto Jimenez en direction de Quepos, la principale ville située à quelques petits kilomètres de l’entrée du parc Manuel Antonio. N’existant aucun bus pour rejoindre directement Quepos depuis Puerto Jimenez, ce n’est pas moins de 3 bus que nous enchaînons durant la journée. L’occasion entre chaque correspondance de manger un bout ou boire un coup. Après 2 mois d’abstinence en Australie, je retouve mes bons jus d’ananas frais et Renaud profite de ce nouveau continent pour déguster de bons gros mugs de café noir local. Durant le trajet, nous aurons la chance de discuter avec un couple de néerlandais en vacances avec leurs deux petites filles de 1an et demi et 4 ans. L’occasion de nous prouver une fois de plus qu’il est possible de voyager avec des enfants, et ce, même en transports en commun. Le rythme des journées est plus léger, le papa porte 2 énormes sacs mais tous ont l’air heureux d’être là !

Bref, nous voilà arrivés en fin d’après-midi à destination et après une petite lessive et quelques courses pour le petit-déjeuner et le pique-nique du lendemain midi, nous voilà bien installés dans un sympatique restaurant de spécialités locales.

Le parc ouvrant ses portes de 7h à 16h et la fraîcheur matinale étant souvent plus propice pour observer les animaux, c’est à 7h15 que nous débarquons dans le parc armés de notre reflex et de la GoPro rechargés à bloc. Nous sommes certainement les premiers touristes de la journée et profitons du calme des lieux pour randonner sur les différents sentiers du parc.

Le Sendero La Catarata nous emmène au pied d’un jolie petite cascade. L’occasion sur le chemin de voir nos deux premiers ratons-laveurs. Il paraît que le parc en regorge, surtout du côté de la plage (nous en ferons l’expérience plus tard dans la jourée !).

Les points de vue se succèdent et nous profitons de notre « expérience » de 9 mois de voyage et des nombreuses journées passées dans la jungle avec des guides pour repérer plus facilement les animaux qui se cachent dans le parc. Paresseux, agoutis, singes hurleurs, capucins, oiseaux en tous genres, ils sont tous là, pour notre plus grand bonheur.

Agourie

Un agouti, un rongeur d’Amérique tropicale

Paresseux

Un paresseux

Iguane 2

Iguane

Iguane 3

Quelques iguanes du parc

Raton-laveur

Raton-laveur 2

Les ratons-laveurs, ils ont pourtant l’air mignons!

Vers 11h, après avoir écumé tous les sentiers du parc, nous nous dirigeons vers la Playa Manuel Antonio pour nous prélasser, nous baigner et pique-niquer. C’était sans compter ces voyoux de ratons-laveurs prêts à tout pour voler de la nourriture aux touristes. Il nous est donc impossible de quitter la serviette sereinement, nous allonger tranquillement ou tout simplement manger un bout sans qu’un des leurs arrive par derrière pour nous piquer quelque chose ! La chasse aux ratons-laveurs durera 2h avant que, n’en pouvant plus, nous décidons de quitter les lieux pour une ultime petite balade sur le Sendero Punta Catedral. Cette première rencontre avec les ratons-laveurs nous aura en tout cas bien fait rire, nous rappelant que chaque continent/pays que nous avons parcouru a son animal « voleur de nourriture ». Le macaque en Asie, l’oiseau en Australie et le raton-laveur ici.

Plage Manuel Antonio

Plage Manuel Antonio 2

Manuel Antonio

Plage Manuel Antonio 3

Manuel Antonio plage 2

Manuel Antonio plage

Les quelques plages du parc national Manuel Antonio

Mort de fatigue (nous n’avons toujours pas récupéré de nos 3 jours de fouuuu passés dans la jungle), nous décidons de rentrer à l’hôtel vers 16h faire une petite sieste avant de ressortir manger. Après une bonne douche, c’est donc vers 17h que nous fermons les yeux…pour les réouvrir à 5h du matin !!!!! La fatigue aura eu raison de nous !

Les astuces de M & R

  • pour se rendre à Quepos depuis Puerto Jimenez : le trajet en bus entre les deux villes se déroule en 3 étapes :
    • De Puerto Jimenez à Palmar Norte : un bus part de Puerto Jimenez à 5h30 et un autre à 9h00 pour San José. Il s’arrête notamment à Palmar Norte. Nous avons pris celui de 9h, le trajet dure un peu moins de 3h et coûte 3 795 CLC par personne,
    • De Palmar Norte à Dominical : à Palmar Norte, il suffit de se rendre à côté de la grande station-service à Sud de la ville et d’attendre sur le bord de la route en direction de Dominical. Le bus passe entre 13h et 13h30. Le trajet coûte 2 000 CLC par personne pour environ 1h30 de bus,
    • De Dominical à Quepos : le bus part entre 16h et 16h30 de Dominical (le village est tout petit, le bus passe dans la rue principale) pour rejoindre la gare routière de Quepos 1h plus tard. Le prix du billet est de 1 600 CLC par personne.
  • pour se loger au parc Manuel Antonio : il y a des hôtels un peu partout sur la route entre Quepos et l’entrée du parc Manuel Antonio. L’inconvénient est que vous devrez manger à l’hôtel ou dans le restaurant qui est juste à côté. Nous avons donc choisi de loger à Quepos. Nous sommes allés à Mar y Luna, un petit hôtel tenu par un papi. Nous avons négocié à 12 000 CLC la nuit pour une chambre avec salle de bains à l’étage. Il a d’autres chambres à 10 000 CLC mais elles n’étaient pas très propres pour la différence de prix. L’hôtel est situé à 1 minute à pied de la gare de bus, juste après la Banco Nacional,
  • pour se rendre au parc Manuel Antonio depuis Quepos : des bus font la navette en permanence entre la gare routière de Quepos et l’entrée du parc Manuel Antonio. Le prix est de 320 CLC par personne et le trajet dure entre 20 et 30 minutes en fonction des arrêts. Le premier bus part bien avant l’ouverture du parc et le dernier rentre tard le soir.

Où se trouve le parc Manuel Antonio ?

Itinéraires

3 réponses à “Une journée dans le Parc National Manuel Antonio”

  1. Cécilia dit :

    ah les animaux voleurs XD

  2. Katia dit :

    Trop mimi l’agouti !! Et le raton laveur aussi 🙂 après les opossums voleurs de chamallows en Australie Voila les ratons laveurs au Costa rica 🙂 j’espère que vous avez pu filmer ?!
    Reposez vous bien car l’étape precedente avait l’air bien crevante !
    Plein de Bisouxx depuis le fond de mon lit, je vais au dodo et garde un article pour le réveil demain matin 🙂
    Bisouxxx

  3. Émilie dit :

    Trop super tous ces animaux et paysages c’est verdoyant et magnifique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.