Revivez notre ascension du volcan Acatenango

Revivez notre ascension du volcan Acatenango

Mardi 18 novembre, 9h.

Après un copieux petit-déjeuner typique (thé/café, oeufs brouillés, purée de haricots noirs, bananes fries), nous voilà prêts devant notre hôtel, nos sacs sur le dos. Un 50L pour Renaud et notre petit sac à dos 30L pour moi. A l’intérieur, quelques affaires de rechange en cas de pluie, le peu d’habits chauds que nous avons, et 6L d’eau. Par chance, il fait grand beau ! Un mini-bus passe nous chercher. 5 autres jeunes sont déjà installés. A ce moment là, on se dit : « parfait, notre groupe n’est pas trop grand! » (contrairement à Anne & Bastien rencontrés il y a quelques jours qui eux aussi ont fait l’ascension de l’Acatenango mais avec un groupe de 20 personnes !). Quelques minutes plus tard d’autres jeunes montent dans le mini-bus maintenant plein à craquer. Nous sommes déposés un peu plus loin pour tous nous faire monter dans un grand bus (un chicken bus pour les intimes). Rapide coup d’œil à droite, à gauche, devant et dernière nous…nous sommes 18 jeunes ! Aïe… tout ce qu’on adore (ou pas…). On ne pensait pas que cette ascension attirait tant de monde, surtout en ce moment où il n’y a pas foule de touristes dans les rues.

Bref, après une bonne heure de bus, nous arrivons. C’est l’heure de la distribution des affaires : 1 tente pour 2, 3 ou 4 (par chance nous arrivons à récupérer une tente de 2), 1 duvet, 1 tapis de sol, 1 bâche en plastique (pour protéger la tente en cas de pluie. C’est pas vraiment bon signe ça… ) et 1 sac en plastique avec nos victuailles pour les prochaines 24h (2 sandwichs, 1 noodle soup, 1 pomme, 1 banane, 1 yaourt et 2 oeufs durs). Nos sacs plein à craquer, nous voilà prêts pour gravir les 1800m qui nous séparent du sommet du volcan Acatenango.

Selfie_depart_Acatenango

Au départ de l’ascension, dans la brume mais heureux !

La marche est plutôt agréable. Ca grimpe fort mais le chemin n’est ni glissant, ni accidenté. Nous faisons une pause toutes les grosses heures. L’occasion de boire un bon coup et de reprendre quelques forces. 2 guides nous accompagnent. Marcello le guide expérimenté mène le groupe. Il marche traquillement et d’un pas régulier pour que tout le monde suive; la bonne technique pour ne pas crever la troupe. Un autre jeune guide ferme la marche pour accompagner les plus fatigué(e)s. Vers 16h, soit moins de 5h plus tard, nous arrivons ENFIN au campement. Bon, nous sommes dans le brouillard mais nous avons de la chance, nous n’avons pas eu une goutte de pluie de la journée. Le temps de monter les tentes, aller chercher du bois pour le feu de ce soir, et boire un petit chocolat chaud (les guides ont tout prévu !), le soleil se couche… Il fait maintenant froid, très froid… Avec Renaud, nous empilons toutes les couches que nous pouvons (2 pantalons, 2 paires de chaussettes…). Malheureusement nous ne sommes pas super équipés pour les basses températures étant donné que durant cette année de voyages, nous avons dû avoisiner les 30°C de moyenne. C’est donc complétement gelés que nous avalons notre noodle soup.

Campement_volcan_Acatenango-1

Le campement dans les nuages

Campement_volcan_Acatenango-2

En plein effort !

Volcan_Fuego-4

Petite éclaircie sur le volcan Fuego avant le coucher du soleil

Alors que nous étions dans la tente prêts à nous emmitoufler dans notre duvet, nous entendons crier Marcello « lava! lava! » (traduction : le volcan voisin Fuego vient de cracher de la lave !) Tout le monde sort donc en vitesse… trop tard ! Le temps d’ouvrir la tente, passer sous la bâche qui nous protège de la pluie en cas de besoin et enfiler nos chaussures, le spectacle est fini… Marcello nous précise qu’une explosion a lieu environ toutes les 30 minutes, et que la nuit est idéale pour les observer car avec le constrate, il est possible de voir le rouge vif de la lave. Alors que tout le groupe était sur le point d’aller se coucher, nous voilà donc à nouveau tous les 20 réunis autour du feu, attendant avec impatience la prochaine explosion.

Et une trentaine de minutes plus tard…c’est surexcités que nous apercevons pour la première fois de notre vie, un volcan craché de la lave !!!!!!!!!! Le spectacle ne dure que quelques secondes mais WAHOUUUUU ! C’est magique ! Mon coeur bât à mille à l’heure. Alors que nous sommes à près de 3500m d’altitude, nous avons là en face de nous, à 3km environ à vol d’oiseau, un volcan en activité crachant de la lave toutes les 30 à 40 minutes! Une semaine après, alors que j’écris cet article, je n’en reviens toujours pas… Ce moment restera sans aucun doute l’un des temps forts de notre tour du monde !

Eruption_volcan_Fuego-3

Eruption au beau milieu de la nuit !

Il fait très froid, tout le monde est très fatigué de la journée, chacun repart donc tranquillement dans sa tente au bout d’une petite heure. Nous passerons un peu plus de temps dehors avec Vincent (le 3ème français du groupe) et un Suédois, espérant avoir la chance de voir de nouvelles explosions. Et le spectacle est toujours aussi grandiose (mais les photos impossibles à prendre dans la nuit) ! Le froid aura finalement raison de nous… C’est complétement gelée que je me couche emmitouflée dans mon duvet, mon drap de soie, ma veste, mon sweat, mon t-shirt à manches longues, mon pantalon, mon deuxième pantalon, et mes 2 paires de chaussettes ! Et j’ai encore froid… Nous essayons temps bien que mal de nous reposer.

A 4h, Marcello réveille les troupes. Départ dans 10 min pour grimper au sommet du volcan afin d’être sur place pour le lever du soleil. Nous voilà donc partis pour 1h30 de marche. Je souffre. Je n’arrive pas à monter. Alors que la veille tout allait bien, ce matin mon coeur s’emballe… je n’arrive pas à reprendre mon souffle. Sans doute l’altitude. Mais je ne lâche rien et arrive tant bien que mal au sommet ! Et quelle récompense ! Le soleil se lève doucement, les couleurs sont sublimes. Le Fuego voisin continue de cracher son épaisse fumée et sa lave. Je suis émerveillée…et congelée par le vent glacial qui nous balaie. Je n’arrive même pas à sortir la Go-Pro et Renaud essaie tant bien que mal de prendre 2-3 photos.

Lever_de_soleil_Acatenango-2

Lever de soleil sur la vallée

Lever_de_soleil_volcan_Agua-2

Lever_de_soleil_volcan_Agua

Lever de soleil sur le volcan Agua, au Sud d’Antigua

Lever_de_soleil_Acatenango

Sommet_volcan_Acatenango

Lever de soleil sur le sommet du volcan Acatenango (en arrière plan, les volcans du lac Atitlan)

Volcan_Fuego-3

Le volcan Fuego depuis le sommet de l’Acatenango

Eruption_volcan_Fuego-2

Eruption_volcan_Fuego-1

Nouvelles éruptions du volcan Fuego

Le soleil levé, nous courons rejoindre le campement. Le vent se calme au fur et à mesure que nous descendons. Le soleil commence à nous réchauffer. Nos doigts reprennent petit à petit vie.

Descente_volcan_Acatenango

Ascension_volcan_Acatenango

Le chemin qui mène au sommet de l’Acatenango

Volcan_Fuego-2

Volcan_Fuego-1

Le volcan Fuego, après le lever du soleil

Selfie Acatenango

Encore un peu frigorifiés tout de même !

Après un petit-déjeuner rapide (un sandwich, un oeuf dur et une banane), nous replions le camp. Il est temps de repartir. Un dernier coup d’oeil du côté du Fuego. Qu’il est beau…

La descente se fait en 2h30. Les jambes sont lourdes, les mines fatiguées mais quelle aventure extraordinaire nous venons de vivre là. Arrivés en bas, nous remontons dans le bus en direction d’Antigua.

Nous sommes le 19 novembre, nous avons grimpé près de 2000m de dénivelé, atteint 4000m d’altitude, vu un volcan en éruption, partagé cela avec une bande de jeunes super sympas… Bref, la vie, qu’est ce qu’elle est belle !

Les astuces de M & R

  • agence pour l’ascension du volcan Acatenango : autant vous le dire tout de suite, il n’y a que 4 agences qui font l’ascension : Barco, GT Adventure, O.X et Old Town. En passant par une autre agence, vous réserverez donc, sans le savoir, chez l’une des 4 agences ci-dessus. Nous avons payé 35 USD par personne (260 Qtz mais le taux en dollars était plus avantageux) en passant par Planeta Maya. Chez Barco, que l’on nous avait plutôt déconseillé, le dernier prix proposé était de 225 Qtz. Le prix comprend un guide bilingue, une tente (à partager à 2 ou plus, impossible d’être certain de n’être que 2 dans la tente), un tapis de sol, un duvet, le déjeuner, le dîner et le petit-déjeuner ainsi que le transport aller et retour jusqu’à La Soledad, le village de départ. Vous devez payer sur place l’entrée au volcan (50 Qtz par personne) et prendre votre eau. Finalement, nous avons appris le lendemain matin lors du départ que Planeta Maya passe par l’agence Barco…
  • quelles affaires prendre pour l’ascension du volcan Acatenango : il fait froid, très froid une fois en haut, et il peut aussi pleuvoir et y avoir beaucoup de vent ! Nous vous conseillons donc de prendre un poncho/k-way, des vêtements de rechange (en cas de pluie), de multiplier les couches pour ne pas avoir trop froid (2 paires de chaussettes, une polaire, un sweat, une veste, un pantalon long et chaud) et un sac d’au moins 40 litres (nous avions au total 80 litres à nous 2 et ce n’était vraiment pas de trop!). Si en plus vous avez des gants, n’hésitez pas à les prendre (quoiqu’il arrive vous aurez les mains gelées en haut !). De plus, sachez qu’au village de départ, il est possible d’acheter/louer un bâton de marche, des gants, des sacs poubelle pour vous protéger de la pluie, un sac à dos, une veste chaude, … et même un cheval si vous ne souhaitez pas porter vos affaires.

Où se trouve le volcan Acatenango ?

12 réponses à “Revivez notre ascension du volcan Acatenango”

  1. Cécilia dit :

    Oh là là ! juste dingue ce récit! j’avais des frissons!
    Par contre moi ça me fait peur la lave pas très loin! mais j’imagine que les risques sont très limites!
    Le lever de soleil : WAOUH!

  2. maman Marion dit :

    C’est très impressionnant toute cette aventure et les photos quelle magie ! Au fur et à mesure de la lecture, j’avais l’impression d’être avec vous, de ressentir le froid, vos émotions. Mes enfants, je suis incroyablement fière de vous , de ce courage que vous avez pour aller jusqu’au bout de vos envies. Bravo et MERCI de nous faire vivre cela !
    Profitez au maximum de ces derniers jours d’aventure et prenez soin de vous !

  3. LM dit :

    Les photos sont à couper le souffle alors sur place ça devait être… WAHOU!!
    et le vent glacial, c’était pire qu’aux Twelve Apostles??

    Profitez bien de votre dernière ligne droite, plein de bisous!!

  4. maman Véro dit :

    quels courageux vous faites…. mais quelle récompense !!!! que je suis fière de vous et quelle joie de lire vos articles si admirablement écrits et vivants !!!!
    merci pour tout …. profitez bien des derniers jours et soyez prudents
    je vous aime fort fort fort
    j’ai hâte de votre retour et de vous entendre nous raconter vos plus belles anecdotes et ces merveilleux souvenirs
    à très bientôt

  5. julien dit :

    Magnifique.

  6. Émilie dit :

    Wouahouuuuu mon dieu quelle emotion…C’est vraiment superbe et l’article est très bien écrit on le vit avec vous…
    Gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *